Predentis - Médecine Bucco-Dentaire
Prédentis

Clinique Prédentis

53 av. Franklin Roosevelt

75008 Paris France

Une question, un renseignement :
01 82 73 14 00

L'orthodontie

Quand et à quelles conditions les enfants doivent-il recourir à l’orthodontie ?

  1. quand ils ont les dents en avant.
  2. quand la mâchoire inférieure est très en arrière ou trop en avant.
  3. quand les gencives supérieures sont très visibles et très découvertes au moment du sourire.
  4. quand les dents se chevauchent et que certaines dents n’arrivent pas à faire leur éruption par manque de place.
  5. quand une dent sort complètement en dehors de l’alignement des autres dents.
  6. quand la mâchoire supérieure est trop étroite et que la mâchoire inférieure part sur le côté en fermant la bouche.
  7. quand l’enfant a toujours la bouche ouverte et qu’il respire par la bouche.
  8. quand il suce son pouce ou un doigt et que lorsqu’il ferme la bouche, la lèvre inférieure se place derrière les incisives supérieures au lieu de les recouvrir.
  9. quand il serre les dents et que les incisives ne se touchent pas, pour mieux comprendre quand il ne peut pas inciser un sandwich ou manger des artichauts.
  10. quand une molaire de lait a été extraite et que la molaire définitive n’est plus bloquée dans sa position initiale, cette molaire avance et ferme l’espace libéré par la dent extraite. On peut alors constater que la prémolaire qui est dans encore dans l’os de la mâchoire n’a plus sa place sur l’arcade pour sortir et qu’elle reste bloquée.

Voilà les 10 raisons les plus courantes qui exigent de consulter un orthodontiste sans attendre.

  1. quand ils ont les dents en avant.
  2. quand la mâchoire inférieure est très en arrière ou trop en avant.
  3. quand les gencives supérieures sont très visibles et très découvertes au moment du sourire.
  4. quand les dents se chevauchent et que certaines dents n’arrivent pas à faire leur éruption par manque de place.
  5. quand une dent sort complètement en dehors de l’alignement des autres dents.
  6. quand la mâchoire supérieure est trop étroite et que la mâchoire inférieure part sur le côté en fermant la bouche.
  7. quand l’enfant a toujours la bouche ouverte et qu’il respire par la bouche.
  8. quand il suce son pouce ou un doigt et que lorsqu’il ferme la bouche, la lèvre inférieure se place derrière les incisives supérieures au lieu de les recouvrir.
  9. quand il serre les dents et que les incisives ne se touchent pas, pour mieux comprendre quand il ne peut pas inciser un sandwich ou manger des artichauts.
  10. quand une molaire de lait a été extraite et que la molaire définitive n’est plus bloquée dans sa position initiale, cette molaire avance et ferme l’espace libéré par la dent extraite. On peut alors constater que la prémolaire qui est dans encore dans l’os de la mâchoire n’a plus sa place sur l’arcade pour sortir et qu’elle reste bloquée.

Voilà les 10 raisons les plus courantes qui exigent de consulter un orthodontiste sans attendre.

Les adultes peuvent-ils avoir recours à des traitements d’orthodontie ?

Le traitement de l’adulte est maintenant très répandu. Pour une bonne santé il faut conserver ses dents tout au long de la vie. L’objectif est médical.

Quand les dents ne s’emboitent pas bien, quand l’occlusion dentaire est instable, les dents migrent. Des espaces s’ouvrent entre les dents. Les dents deviennent mobiles puis elles se déchaussent.

Dès les premiers symptômes de migration dentaire, il faut consulter sans tarder un orthodontiste. C’est très important car, une fois le support osseux de la dent réduit, il ne sera même plus possible d’engager un traitement d’orthodontie, il faudra alors s’orienter vers une prothèse fixée ou un appareil dentaire..

L’orthodontie de l’adulte a fait d’énormes progrès, en terme d’efficacité, de rapidité et de confort. Les traitements  peuvent être partiellement ou même complètement invisibles grâce à la technique linguale ou aux traitements par gouttières transparentes.

 

Le traitement de l’adulte est maintenant très répandu. Pour une bonne santé il faut conserver ses dents tout au long de la vie. L’objectif est médical.

Quand les dents ne s’emboitent pas bien, quand l’occlusion dentaire est instable, les dents migrent. Des espaces s’ouvrent entre les dents. Les dents deviennent mobiles puis elles se déchaussent. (suite…)

Quels sont les enjeux médicaux de l’orthodontie au-delà de l’esthétique ?

Une arcade dentaire, c’est comme une voûte en architecture. Si une pièce manque, si une dent est extraite ou n’est pas dans l’alignement des autres dents, l’ensemble bouge et devient instable. Les autres dents s’écartent ou se chevauchent entre elles et ce phénomène va en s’aggravant avec le temps.

Les points de contact entre les dents ne sont plus solides, les aliments restent coincés, cela fermente, donne mauvaise haleine, cela provoque des gingivites d’abord localisées puis généralisées. Les dents se carient et se déchaussent.

La stabilité de l’occlusion est liée t  au bon alignement dentaire, à de bons points de contact entre les dents mais aussi à un bon engrènement dentaire. Si les deux arcades dentaires ne présentent pas entre elles une bonne occlusion, les dents se déplacent et migrent. En général, elles avancent.

Cela sera plus ou moins rapide selon les individus, cela peut prendre 5 ou 10 ans mais cette issue est inévitable sans traitement orthodontique.

Si la beauté du sourire n’est pas un objectif pour certains, elle fait généralement partie du bien être, objectif médical, critère de la bonne santé défini par l’OMS.

Une arcade dentaire, c’est comme une voûte en architecture. Si une pièce manque, si une dent est extraite ou n’est pas dans l’alignement des autres dents, l’ensemble bouge et devient instable. Les autres dents s’écartent ou se chevauchent entre elles et ce phénomène va en s’aggravant avec le temps. (suite…)

Qu’est ce que l’orthodontie rapide ?

L’orthodontie rapide est une technique très récente, pratiquée par certains orthodontistes chez l’adulte et même chez le jeune adulte.

Le traitement,au lieu de durer 24 ou 30 mois, dure 6, 9 ou 12 mois. Ce progrès exceptionnel est rendu possible grâce aux techniques de piézochirurgie (section osseuse par seules vibrations de l’instrument qui sectionne) et permet de pratiquer des corticotomies : incisions en surface de la corticale osseuse autour de la racine dentaire.

Ces incisions permettent de faciliter le déplacement la dent, l’os est moins résistant à ce déplacement du fait de sa section superficielle mais surtout, cela provoque un petit état inflammatoire localisé qui accélère le renouvellement cellulaire et donc le mouvement dentaire.

En revanche, le patient revient en consultation tous les 10 jours au lieu du rythme habituel chez l’orthodontiste qui est de 6 à 8 semaines.

En deux mois, les dents sont déjà alignées; il faut ensuite les emboiter avec leurs antagonistes et généralement au bout de 6 ou 9 mois, le traitement est terminé.

L’orthodontie rapide est une technique très récente, pratiquée par certains orthodontistes chez l’adulte et même chez le jeune adulte.

Le traitement,au lieu de durer 24 ou 30 mois, dure 6, 9 ou 12 mois. Ce progrès exceptionnel est rendu possible grâce aux techniques de piézochirurgie (section osseuse par seules vibrations de l’instrument qui sectionne) et permet de pratiquer des corticotomies : incisions en surface de la corticale osseuse autour de la racine dentaire. (suite…)

En quoi l’orthodontie peut-elle contribuer à soigner l’apnée du sommeil ?

Certains patients font des apnées nocturnes. Leur respiration se bloque d’un coup. Le patient manque d’air, et se réveille brutalement. L’Apnée obstructive du sommeil correspond à un arrêt des échanges aériens au niveau du pharynx. La polysomnographie est un examen qui permet d’évaluer le nombre d’apnées par heure.

Si ce taux est inférieur à 30 apnées par heure, il est proposé au patient une orthèse d’avancée mandibulaire pour libérer l’oropharynx qui est encombré. Si le taux est supérieur à 30, il est prescrit une chirurgie orthognathique d’avancée mandibulaire d’au moins 10 mm.

Là intervient l’orthodontie, car le traitement chirurgical ne peut être programmé qu’après une préparation orthodontique qui va permettre une avancée mandibulaire de bonne amplitude : 10 mm au moins. Cette avancée mandibulaire est souvent associée à une avancée maxillaire, cela libère l’oropharynx et facilite ensuite la guérison du patient.6-      L’orthodontie pour

Certains patients font des apnées nocturnes. Leur respiration se bloque d’un coup. Le patient manque d’air, et se réveille brutalement. L’Apnée obstructive du sommeil correspond à un arrêt des échanges aériens au niveau du pharynx. La polysomnographie est un examen qui permet d’évaluer le nombre d’apnées par heure. (suite…)

L’orthodontie pour soigner un bec de lièvre ?

Le traitement des fentes palatines s‘étale de la naissance à la fin de la croissance.

Très tôt, un acte chirurgical permet de fermer la fente labiale. Puis, à nouveau, la chirurgie vise à fermer la fente palatine (parfois en plusieurs étapes selon la largeur de la fente).

Enfin, intervient l’orthodontie en denture temporaire à partir de l’âge de 4 ans dont voici les objectifs principaux :

=> Corriger l’anomalie transversale du maxillaire (le maxillaire qui est trop étroit) par un quad’hélix (voir photos de l’appareil ci dessous) ou un disjoncteur qui est plus encombrant.
=> réduire la largeur de l’espace de fente. L’espace de fente est réduit dans le même temps thérapeutique en denture temporaire ou mixte par le traitement orthodontique.
=> mettre au même niveau tous les segments d’arcade : Le petit fragment gauche est repositionné verticalement au même niveau que le grand fragment droit. (photos ci dessous)
=> La forme d’arcade est restituée en denture temporaire (5 ans) puis on réintervient dans une 2ème phase en denture mixte (8 -9 ans) (où cohabitent les dents temporaires et les dents permanentes) et dans une 3ème phase en denture permanente, (12 ans) chez l’adolescent.

Traitement en denture temporaire. Le quad’helix corrige l’étroitesse du maxillaire. L’appareil orthodontique (boîtiers collés) idéalise la forme de l’arcade dentaire et les fils élastiques gris antérieurs, bien tendus, réduisent l’espace de fente en provocant le rapprochement des deux fragments de la fente (technique du Dr Jean-Jacques AKNIN).

En fin de croissance une chirurgie d’avancée du maxillaire (Lefort1) est souvent prescrite, puis des implants pour remplacer les incisives latérales généralement absentes.

Le traitement des fentes palatines s‘étale de la naissance à la fin de la croissance. (suite…)

Combien de temps dure un traitement d’orthodontie ?

Généralement, et si l’enfant consulte dans les délais, il sera traité en deux phases. La première en denture mixte vers l’âge de 8 ans : le traitement dure entre 6 et 12 mois. Le patient est alors remis en bonne occlusion, ceci permet une croissance faciale plus équilibrée que si l’enfant était resté avec ses anomalies squelettiques initiales.

Une bonne occlusion dentaire favorise une croissance harmonieuse, un déploiement symétrique de la mâchoire supérieure et de la mâchoire inférieure.

Ensuite, vers l’âge de 12 ans ou 12 ans ½, la seconde phase d’orthodontie intervient. Le patient n’a plus de dents de lait, il est en denture permanente. La durée du traitement de cette seconde phase peut varier de 18 à 24 mois.

S’il s’agit d’un faible encombrement dentaire, une seule phase de traitement est prescrite et dure de 6 mois à 12 mois.

Ce type de traitement est souvent programmé chez l’adulte qui n’a pas d’anomalies dentaires majeures. Il s’agit aussi bien souvent d’un traitement de compromis chez l’adulte qui retrouve ainsi et rapidement un joli sourire.

Généralement, et si l’enfant consulte dans les délais, il sera traité en deux phases. La première en denture mixte vers l’âge de 8 ans : le traitement dure entre 6 et 12 mois. Le patient est alors remis en bonne occlusion, ceci permet une croissance faciale plus équilibrée que si l’enfant était resté avec ses anomalies squelettiques initiales. (suite…)

Quels sont les risques ?

Le mouvement dentaire peut provoquer une résorption de la racine dentaire. Il faut alors arrêter le traitement. En effet, les ostéoclastes qui détruisent l’os pour permettre à la dent de bouger confondent parfois, os et racine dentaire et se mettent à résorber la racine. La radiographie de contrôle révèle alors ce problème et l’orthodontiste doit interrompre le traitement en attendant la cicatrisation.

Les orthodontistes, sur les radiographies initiales, reconnaissent généralement les cas à risques et sont alors prudents dans les indications orthodontiques. Ils prévoient  alors des mouvements de faibles amplitudes pour « ménager » les racines dentaires et pour éviter le  risque de résorption radiculaire.

Le patient qui présente initialement des lésions parodontales peut voir une dent se déchausser encore plus, au risque même de la perdre. Pour cette raison, les sujets qui présentent des lésions parodontales  avancées ne peuvent pas bénéficier d’un traitement orthodontique. Il estrecommandé avant de débuter un traitement orthodontique de faire un bilan parodontal complet.

Les sujets présentant une gencive et un support osseux faible peuvent voir brusquement la racine d’une dent se dénuder. Cela arrive en général sur une incisive inférieure. Il faut alors avoir recours à une greffe de gencive.

En cas de mauvaise hygiène pendant le traitement on peut voir apparaître des tâches de l’émail, des tâches blanches appelées leucômes.

Des caries dentaires peuvent aussi apparaître. Pendant le traitement le dentiste traitant doit être consulté tous les six mois.

Une gingivite peut aussi survenir pendant le traitement en cas d’hygiène insuffisante.  Ces gingivites si elles sont récurrentes peuvent obliger à la dépose de l’appareil, même si le traitement n’est pas terminé.

Un fois l’appareil déposé, une contention orthodontique permet la stabilisation des résultats. Malgré ces précautions, une dent peut à nouveau s’écarter de l’arcade dentaire ou se mettre en rotation, Il faut dans ce cas remettre en place un petit appareil, cela peut être une gouttière thermoformée, pour réaligner la dent. Il est conseillé aux patients de toujours surveiller l’alignement de leur dent et au moindre mouvement dentaire, re-consulter l’orthodontiste qui est habitué à faire face à ce genre de problème et en quelques mois, la correction est effectuée. La dent retourne en bonne position au sein de l’arcade dentaire.

Le mouvement dentaire peut provoquer une résorption de la racine dentaire. Il faut alors arrêter le traitement. En effet, les ostéoclastes qui détruisent l’os pour permettre à la dent de bouger confondent parfois, os et racine dentaire et se mettent à résorber la racine. La radiographie de contrôle révèle alors ce problème et l’orthodontiste doit interrompre le traitement en attendant la cicatrisation. (suite…)

Prendre rendez-vous
Predentis - Rendez-vous